Quels types de trafic ont des plateformes d'affiliation et comment les identifier ? - TrackAd Quels types de trafic ont des plateformes d'affiliation et comment les identifier ? - TrackAd

Quels types de trafic proposent les plateformes d'affiliation et comment les identifier ?

Les publishers des plateformes d’affiliation proposent des trafics très différents en fonction des supports qu’ils utilisent. Chacun possède ses indicateurs spécifiques : pages vues, taux de rebond, taux de conversion, nouvelles visites, temps passé sur le site, etc.

L’objectif de cet article est de vous les présenter en détail et de les regrouper en fonction de la qualité du trafic proposé.

Groupe 1 – Trafic de haute qualité

En général, les indicateurs de performance de ces trafics sont proches des paramètres moyens du site web (nombre de pages vues, taux de rebond, CR, nouvelles visites, temps passé sur le site web, etc.). Afin de valider qu’un publisher utilise bien le trafic annoncé, demander à la plateforme d’affiliation des informations détaillées sur ce publisher et comparer ses performances avec les sources conventionnelles de même type. Par exemple, comparez les résultats d’un affilié SEA avec les performances de Google Adwords.

Vous trouverez ci-dessous la liste des types trafics de haute qualité :

  • SEA (annonces sur les moteurs de recherche) – type de publicité dans les systèmes de moteurs de recherche (Google, Bing, etc.), lorsque l’utilisateur voit le bloc de publicité en fonction des mots clés qu’il insère dans le bloc de recherche. Généralement, elle apparaît sous la forme d’un bloc de texte ou de bloc texte + graphiques (en abrégé TGB)

 

  • Affichage – format de publicité classique qui consiste en l’affichage d’une bannière (image). En général, le segment d’audience et le nombre d’impressions par utilisateur peuvent être choisis (géographie, genre, intérêts, âge, etc.)

 

  • Publicité dans les médias sociaux (Facebook, etc.) – il s’agit des différents placements de publicité : messages, publicité dans les blocs commerciaux. Les publishers segmentent les audiences cibles de manière à avoir la meilleure performance possible.

 

 

 

  • Sites web de contenu – il s’agit de sites d’information, de forum, de blogs grâce auxquels les utilisateurs peuvent obtenir des informations intéressantes. Ces sites s’enregistrent comme publishers et proposent différents formats de communication tels que des bannières, des produits ou des liens contextualisés.

 

  • Email – il s’agit de bulletins d’information, que les publishers envoient à leur base d’abonnés. Ils y ajoutent des actions promotionnelles ou des offres spéciales des les sites annonceurs. Ce type de trafic est un vecteur de nouveaux clients. Cependant, il est important de rappeler que ces partenaires doivent respecter la loi : les utilisateurs doivent être abonnés à ces courriels et donner leur autorisation pour les recevoir. Dans le cas contraire, le site annonceur prend le risque de se voir bloqué par les services de courrier électronique.

  • Comparaterurs – publishers qui agrègent sur leurs sites web les produits de différents magasins ou marques, de sorte que l’utilisateur peut comparer les produits ou les magasins en fonction des critères qui l’intéressent : prix, taille, couleur, …

 

  • Vitrine – ce sont des sites web qui intègrent le catalogue de produits de votre magasin. Ce sont des « miroirs » de votre site web, dans lequel l’utilisateur peut choisir un produit et l’acheter.

Groupe 2 – Trafic de qualité moyenne

Il s’agit de la plus grand part de trafic venant des publishers car il est facile à automatiser et donne de bons résultats en conversion. Néanmoins, ce  trafic véhicule principalement des clients existants.
Les pages vues et le temps passé sur site de ce trafic sont proches de ceux du trafic de marque. Mais le taux de conversion est 2 à 3 fois plus élevé.
 
  • Cashback – il s’agit de sites web qui proposent aux utilisateurs de récupérer de l’argent ou des scores après l’achat. Ce trafic vous apporte un public qui peut devenir vos clients fidèles et leur offrir une « remise » supplémentaire ou les informer de promotions spéciales sur vos sites web. Il est très pertinent pour les magasins qui ne peuvent pas accorder de réduction à l’utilisateur. Ces partenaires disposent d’une base de données très active d’utilisateurs, qui reçoivent régulièrement une lettre d’information sur les offres spéciales. En général, le trafic provenant de ces partenaires est très élevé.

 

  •  Coupon – ce sont des sites web qui placent des actions promotionnelles, des coupons et toutes les offres intéressantes des magasins. C’est un bon moyen d’informer le public sur les nouvelles actions promotionnelles et les offres spéciales. Les sites web de coupons peuvent également publier des bulletins d’information contenant de telles actions promotionnelles. En général, leur trafic est très élevé.

 

  • Doorway – il s’agit de petits sites web, qui sont fortement orientés vers le référencement. Ils sont remplis de contenu, de sorte que lorsque l’utilisateur cherche quelque chose dans un moteur de recherche, ces sites apparaissent généralement en haut de la page, mais lorsque l’utilisateur clique sur le lien, il est redirigé sur votre site web. Ce n’est pas si mal si vous n’avez pas un référencement fort, dans d’autres cas, il va manger votre trafic de référencement.

  • Trafic motivé – l’utilisateur est motivé pour acheter des bonus supplémentaires sur d’autres sites web. En général, il s’agit de scores dans certains jeux. Ce trafic est similaire au cashback, mais dans ce cas, l’utilisateur n’est pas vraiment intéressé par l’achat comme par les avantages des jeux. Par conséquent, cet utilisateur ne sera probablement pas votre client habituel et l’AOV pourrait être plus petit que la moyenne. Un tel trafic n’est pas recommandé pour les offres payées pour une commande passée ou une simple action (inscription, abonnés, etc.)

  • Le reciblage – il s’agit d’une technologie permettant de montrer de la publicité (SEM, bannières, teasers) aux utilisateurs qui ont déjà été sur votre site web et qui sont intéressés par votre produit. Généralement, la principale caractéristique de ce type de trafic est le pourcentage de nouvelles visites – moins de 10 % et un CR deux fois plus élevé que la moyenne.

 

 

Groupe 3 – Trafic de faible qualité

Les affiliés ont également beaucoup de trafic de ce type, car vous pouvez en acheter beaucoup à bas prix, mais dans la plupart des cas, cela ne génère pas de ventes. En général, tous les paramètres du trafic et le CR seront de 2 à 3 fois inférieurs à la moyenne.
 
  • Teasers – il s’agit d’une publicité, qui est censée taquiner les utilisateurs et leur faire attirer l’attention sur elle. Le contenu et la page d’accueil de la publicité sont donc très importants, ils peuvent fortement intéresser l’utilisateur, mais après avoir cliqué, la page d’accueil le déçoit ou, inversement, le fait acheter. C’est pourquoi vous devez être très prudent avec ce type de trafic, il pourrait avoir une mauvaise influence sur la notoriété de votre marque.

 

  •  PopUp / ClickUnder – il s’agit d’une technologie qui peut être utilisée sur n’importe quel site web. En général, il s’agit de sites de divertissement avec des films. Lorsque l’utilisateur clique accidentellement sur l’espace libre du site web, la technologie ouvre d’autres sites web dans la fenêtre suivante ou supérieure. Dans la plupart des cas, ce trafic ne fournit pas de commandes du tout, mais si vous l’utilisez intelligemment, par exemple la page d’accueil sera avec le produit WOW effect, cela peut donner de bons résultats. L’une des principales caractéristiques de ce type de trafic est un taux de rebond très élevé, supérieur à 70 % et le temps passé sur le site, les pages vues 1 ou moins.

Groupe 4 – Trafic à utiliser avec précaution

 Ce trafic n’est pas du tout recommandé dans les affiliés. Dans la plupart des cas, c’est la technologie de la fraude qui vole les commandes des autres canaux.
 
  • Barre d’outils – il s’agit d’une application ou d’une extension de navigateur. Elle peut être de 2 types : Noir et blanc. La blanche est une extension officielle que l’utilisateur installe lui-même. L’extension noire est installée par l’utilisateur sur son navigateur mais il ne sait pas qu’elle agira différemment de ce qu’il attend, par exemple en changeant les codes de suivi. L’une des principales caractéristiques de l’extension noire est que le trafic fourni enregistre un nombre très faible de nouvelles visites sur le site web – moins de 1%.
  • Brand SEM – annonce contextualisée dans les moteurs de recherche (Google, Bing) en utilisant les mots-clés de la marque. Pas d’intérêt à passer par des publishers pour compléter le travail fait en interne chez les annonceurs. Néanmoins, ce trafic peut être intéressant pour un annonceur qui décide de déléguer à des publishers la gestion de son trafic de marque.
    C’est souvent un levier utilisé par des publishers peu consciencieux désirant améliorer leur performance bien que l’usage de ce trafic ait été interdit par l’annonceur.


  • Adulte – trafic provenant des sites web de catégorie 18+. Vous pouvez décider de l’utiliser mais, dans la plupart des cas, cela aura un impact négatif sur votre notoriété.


By continuing to browse the site or closing this banner you accept the use of cookies. Our cookie policy